ALI ESMILI / France, acteur

Après l'école du théâtre national de Chaillot, il intègre la 64ème Promotion de l'ENSATT à Lyon et travaille avec différents professeurs et metteurs en scène, russes et français dont : Adolf Shapiro, Kristian von Treskow, Philippe Delaigue, Christian Schiaretti, Jean Claude Durand ou encore Pierre Vial. Parallèlement, il a participé à différents stages et festivals au Maroc. Depuis 2004, il est membre actif de la fondation Alif Lam de lutte contre l'analphabétisme et participe à la réalisation de spectacles de sensibilisation sur le sujet. À sa sortie de l'ENSATT en juin 2005, il rejoint, jusqu'en février 2008, la troupe de comédiens permanents de La Comédie de Valence. Il joue notamment dans les spectacles de Christophe Perton, Jean-Louis Hourdin, Anne Bisang, Yann-Joël Collin et Olivier Maurin. Et plus tard avec Sébastien Bournac, à Toulouse ou encore Vincent Farasse, avec qui il montera un spectacle sur Kateb Yacine, Loin de Nedjma, pour une tournée dans le cadre de la comédie itinérante de la Comédie de Valence. Récemment, il joue Dandin et Scapin (Molière) dans les mises en scène de Mohamed Brikat à Lyon, et participe au projet de Philippe Delaigue, Cahier d’histoires, qui tourne au Maroc et en France depuis 2011. Au cinéma, il joue les rôles principaux dans La Cinquième Corde, de Selma Bargach, et Andalousie mon amour de Mohamed Nadif.


CLAIRE CAHEN / France, actrice


Après une formation au Conservatoire de Metz et une licence d’études théâtrale à la Sorbonne Nouvelle (Paris III), elle intègre l’Ecole Nationale Supérieure d’Art et Technique du Théâtre (ENSATT) à Lyon. Elle y travaille aux côtés de Christian Schiaretti, Madeleine Marion, Vincent Garanger, Philippe Delaigue, Bruno Meyssat, Marc Paquien, Mathias Langhoff, Michel Raskine... Ainsi qu’auprès de pédagogues issus de l’académie d’Art Théâtral de Moscou. Différents stages lui font rencontrer René Loyon, Robin Renucci PierreVial, AlainBatis et lesTgStan. Diplômée en 2008, elle est comédienne pour Stéphanie Loïk, Michel Didym, Bertrand Sinapi, Nadège Coste. Récemment elle joue dans le Caligula de Stéphane Olivié Bisson, aux côtés de Bruno Putzulu puis participe au spectacle Franco-Japonais de Shiro Maeda et Jean De pange entre Tokyo et la région Lorraine. Avec ce dernier, elle se met à la collaboration artistique pour différents projets de théâtre documentaire. Depuis 2 ans elle est membre active du Collectif Les Trois Mulets, qui travaille autour d’écriture du monde arabe, et tourne ses spectacles au Maroc. Elle travaille aussi avec différents studios d’enregistrement pour des voix off. Au cinéma, elle enchaine deux longs-métrages marocain avec Hassan Ben Jelloun, et Selma Bargach, puis joue dans le dernier film de Philippe Sisbane, où elle tient le rôle principal féminin. Elle vient de réaliser son premier court métrage, Frontières, bientôt dans les festivals.


BOUTAÏNA EL FEKKAK / France, actrice

Après un baccalauréat scientifique au lycée français de Rabat, elle fait un bachelord en philosophie en anglais à Montréal. Le cours sur les existentialistes la décide: elle habitera Paris et fera du théâtre. Après l'école Claude Mathieu où elle acquiert une excellente première formation au sein d'une promotion talentueuse (Jean Bellorini, Olivier Martin-Salvan...), elle entre à l'école du Théâtre National de Strasbourg sous la direction de Stéphane Braunshweig. Elle s'y forme auprès des comédiennes Laurence Roy et Martine Shambacher et des metteurs-en-scène Jean-Yves Ruf, Christophe Rauck, Jean- François Pereyt, Yann-Joël Collin, Alain Françon et du réalisateur Jérôme Bonnell. Depuis elle a travaillé avec Alain Ollivier (Elvire, Le Cid), le marionettiste Ézéquiel

Garcia-Romeu au côté d'Hervé Pierre (Anagramme pour Faust), Bruno Bayen Armande, (Les Femmes Savantes, Comédie Française), Julien Fisera (Le funambule, Jean Genet), Philippe Delaigue (Cahier d'histoires), Marie Ballet (Lilliom, rôle de Marie; Daniil Harms), Jean Bellorini (L'Opérette imaginaire de Novarina, la femme pantagonique), les TG Stan (The Tangible d'après XY de John Berger), Caroline Guiéla N'Guyen (Le Bal d'Emma, Elle Brûle, rôle d'Emma ). Elle a participé à la création sur France Culture à la pièce Septembre de Philippe Malone (réalisation Alexandre Plank). Elle rencontre Daniel Jeanneteau, Kristian Lupa, Yves-Noël Genod lors de stages. Au Maroc elle a joué dans le long- métrage La Moitié du Ciel (Lagtâa, sélection officielle Festival International du Film de Marrakech 2014). En parallèle, elle travaille au sein du Collectif Les Trois Mulets dont elle est membre fondateur.


MALEK AKHMISS / Maroc, acteur

Après une Maitrise en Littérature française à Casablanca et une formation à l’école Lasson et avec le Théâtre du Soleil, il se lance dans une carrière de comédien entre le Maroc et la France. Il travaille notamment avec Philippe Delaigue, Cyril Test, Guy Lavigerie, Claude Viard, Jean-François Tracq ou encore Taïeb Seddiki et Rachid Fekkak au Maroc. En parallèle de son engagement dans le milieu théâtral marocain et son combat pour l’émergence de jeunes compagnies, on peut le voir au cinéma dans La Source des femmes, de Radu Mihaieleanu. Il participe également à plusieurs longs métrages marocains avec des réalisateurs comme Hassan Benjelloun, Hicham Lasri, Narjisse Nejar ou encore Latif Lahlou, souvent sur des thématiques historiques ou sociales. Il joue actuellement dans le projet de Philippe Delaigue, Cahier d’histoires, qui tourne au Maroc et en France depuis 2011.


TARIK RIBH / Maroc, Scénographe

Né en 1980 à Rabat, il est scénographe chercheur. Bachelier en Arts Plastiques au Lycée Hassan II à Marrakech, il poursuit ses études artistiques à l’Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle (ISADAC) de Rabat, où il obtient son diplôme de scénographe en 2007. En parallèle de son engagement professionnel avec plusieurs troupes de théâtre, il intègre un Master en études théâtrales à l’Université Ibnou Toufail de Kénitra. En 2009, il le réussira avec un mémoire sur " la scénographie et ses domaines ". Il prépare actuellement son doctorat, au laboratoire des études théâtrales de l’Université Inbnou Toufayl, sur le théâtre de rue au Maroc. Il est président de l’Association Nous Jouons pour les arts (N.J), directeur artistique et co-fondateur du Festival International " Thé-Arts " qui s’organise à Rabat, et membre du bureau du Syndicat marocain des professionnels de théâtre (SMPT), section de Rabat. Il a remporté plusieurs prix dans plusieurs festivals nationaux. Il est également associé à la toute nouvelle Maison de la Culture de Beni Mellal, au centre du Maroc, où il fait un travail de terrain et de décentralisation en permettant aux populations de rencontrer et voir les œuvres des artistes de la capitale et de Casablanca.


MAGALIE LARCHÉ / France Créatrice Lumière

Magali a débuté comme administratrice de production avant d’aborder la régie lumière en se formant à l'Institut Supérieur des Techniques du Spectacle d'Avignon. Elle y choisira un perfectionnement en régie plateau, ajoutant ainsi une nouvelle corde à son arc. Elle alterne aujourd'hui entre créations et reprises de régie lumière & plateau avec : Compagnie Yoann Bourgeois, Vocal 26, Cie Théâtre-Olivier Rey, Olivia Granville, Zoubab, Festival IN d'Avignon, Festival d'Art Lyrique d'Aix en Provence, Opéra de Lyon, Maison de la Danse, Ninkasi Musique..., et suit des tournées en France et à l'étranger.


BENJAMIN MOREAU / France, Créateur Costumes

Formé à l'école du TNS en scénographie costume, il est assistant aux costumes sur La fable du fils substitué, mise en scène par Nada Strancar. Il crée les costumes de Dissocia, mise en scène par Catherine Hargreaves, de Visite au Père de Schimmelpfenning, mis en scène par Adrien Béal, du Frère ennemi de Fouad Laroui mise en scène collective par les 3 mulets. Il participe à éditions du Festival des Nuits de Joux (2011 à 2014) comme scénographe-costumier auprès de divers metteurs en scènes: Dujardin Guillaume, Barché Rémy, Granouillet Gilles, Patou Raphaël, Vincent Simon, Marty Charly. Il a collaboré auprès de Richard Brunel pour les créations costumes de J'ai la femme dans le sang adaptation de textes de feydeau par Pauline Sales et Des Criminels de Ferdinand Brückner, ainsi que les scénographies et créations costumes d' Avant que j'oublie, projet initié par Vanessa Van Durme, puis en 2015 d' En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis. Il est membre de la Cie Les Hommes approximatifs dirigée par Caroline Guiela Nguyen, où il crée les costumes pour Se souvenir de Violetta, Le bal d'Emma, Elle Brûle puis en 2015, Le chagrin. Il crée en janvier 2014 Ce que j'appelle disparaître, texte qu'il a écrit, mis en scène et interprété au Théâtre du Lavoir Public à Lyon.